Catégories

- Reflets armés

Nous n’avons plus de boucliers et nos miroirs sont plats. La vieille association d’idée, par la forme et par la fonction, entre l’attribut de Mars et celui de Vénus, entre l’instrument de la Vaillance et celui de Prudence ou de la Coquetterie, qui a été une évidence pendant des siècles, nous demande maintenant un effort de reconstruction.

La plupart des héros au bouclier datent de l’antiquité. Mais quelques boucliers-miroirs ont été réinventés par la suite…

Les théories ne manquent pas sur le rôle du miroir dans l’art , sur la raison pour laquelle il s’est brusquement développé chez les primitifs flamands. Plutôt que de reprendre ces théories impossibles à prouver sur un effet de mode dont il ne nous reste que des exemples épars, je propose ici un catalogue quasi exhaustif de ces exemples, classés selon la chronologie généralement admis

En Italie, l’esthétique des reflets sur la cuirasse se démarque rapidement de la méticulosité flamande, et conduit à des usages subtils et différenciés. Je reprends ici les analyses lumineuses que Diane H. Bodart a consacrées à la peinture vénitienne [1], en les complétant par d’autres exemples. Article précédent :  3 Reflets dans des armures : Pays […]