Catégories

= ICONOGRAPHIE =

La formule se caractérise par une contrainte visuelle forte : les deux images doivent être quasi identiques, la relation temporelle se déduisant de la comparaison.

Le format double page permet de présenter simultanément deux images qui ne sont pas liées ra un rapport d’opposition, mais plutôt de complémentarité.

La question à résoudre est de présenter deux variantes d’un produit sans réveiller la mécanique manichéenne inculquée à l’oeil à longueur de publicités.

Cette polarité essentielle est un des grands ressorts de la publicité.

La formule consommateur/produit est une des plus utilisées dans les pubs, de par son caractère universel : elle marche pour tous les produits et tous les consommateurs. Sa faiblesse est son caractère répétitif.

Dans cette formule, en regard de la pages dédiée au produit, la marque offre une image attirante ou attrayante : une image-cadeau qui n’est jamais gratuite.

Construite dans la durée par certains des meilleurs illustrateurs du temps, l’iconographie de la marque Scandale mérite bien une rétrospective.

1951, Illustrateur Jean Léger, hprints.com Ayant assuré son hégémonie dans la gaine, Scandale joue de son image de marque pour attaquer, en 1951, le marché ultra-compétitif du bas. Article précédent : L’iconographie de Scandale (1/3) : du bas à la gaine… Bas Scandale ? Oui, Illustrateur Jean Facon Marrec, 1951 C’est encore Jean Facon Marrec qui, […]

Tout comme celui de De Gaulle, le règne de la gaine Scandale ne survivra guère à mai 68. Article précédent : L’iconographie de la gaine Scandale (2/3) : retour au bas… 1959-61 : la période Roger Blonde Le style, qui se voulait moderne, a aujourd’hui beaucoup vieilli. De cette période assez pauvre, je n’ai retenu que les […]

Cet article fait le point sur un type très particulier de barrière, assez fréquent dans la peinture flamande, avec une barre oblique qui dépasse, du côté des charnières, la traverse du haut : on la rencontre encore aujourd’hui en Grande Bretagne et dans certaines régions françaises (notamment le Cotentin) : 1912,  Journal de la femme […]