Accueil » Interprétations » = THEMES = » - Nativité, Campin » 2 Des Hommes de Bonne Volonté

2 Des Hommes de Bonne Volonté

Le tableau raconte simultanément plusieurs histoires. La première est celle de l’Annonce aux Bergers.

Nativite_Campin_BonneVolonté_Anges


L’annonce aux bergers

Sur la banderole tenue par les anges du toit, on peut lire « Gloria in excelsis Deo, et in terra pax hominibus bonae voluntatis »
Voici le texte complet (Luc 2,8) :

« Il y avait dans la même région des bergers qui vivaient aux champs et qui veillaient la nuit sur leur troupeau.  Un ange du Seigneur parut auprès d’eux et la gloire du Seigneur les enveloppa de clarté, et ils furent saisis d’une grande crainte.  Mais l’ange leur dit:  » Ne craignez point, car je vous annonce une nouvelle qui sera pour tout le peuple une grande joie:  il vous est né aujourd’hui, dans la ville de David, un Sauveur, qui est le Christ Seigneur.  Et voici ce qui vous en sera le signe: vous trouverez un nouveau-né emmailloté et couché dans une crèche.  » Tout à coup se joignit à l’ange une troupe de la milice céleste, louant Dieu et disant:

 » Gloire à Dieu au plus haut des cieux. Et paix sur la terre aux hommes de bonne volonté ! « 


Trois anges, trois bergers

Cliquer pour agrandir


Les trois anges sur le toit représentent donc la « milice céleste » qui accompagne l’annonce aux bergers.  La composition du groupe pastoral, en triangle, est très semblable à celle du groupe angélique comme si, par une sorte de mimétisme, les bergers obéissaient aux anges jusque dans leur posture :

  • le berger de gauche tient sa cornemuse comme l’ange en bleu tient la banderole ;
  • le berger du centre se glisse entre les autres pour mieux voir,  comme l’ange du centre.
  • le berger de droite serre son chapeau entre ses mains tout comme que l’ange de droite, en vert, les joint dans un geste de respect.

Tandis que les trois anges du toit proclament la gloire de Dieu, les trois bergers d’en bas, fraternellement enlacés dans l’embrasure de la porte, sont l’illustration parfaite de ces hommes de bonne volonté auxquels la paix est promise.


Le berger de gauche

C’est le plus jeune des trois bergers, le musicien, l’artiste de la bande.


Le berger du centre

Il semble d’âge mûr, et tient à main gauche une houlette. La houlette est l’instrument de travail du pâtre : un bâton terminé par une partie métallique en forme de spatule, qui permet de détacher des mottes de terre pour les lancer (houler) aux moutons qui s’éloignent. Après l’artiste, le travailleur.


Le berger de droite

C’est le plus âgé, et le plus chaudement vêtu. Il porte des moufles en peau retournée, et tient en main un chapeau de feutre à l’épreuve de la pluie, qu’il peut coiffer par dessus sa cagoule.

Comme le dit de manière savoureuse le Calendrier des Bergers :

« Il affiert au bergier qu’il soit affublé d’ung grant chapeau de feutre rond et bien large, et par davant doit estre redoublé de plaine paume ou plus. Ledict chappeau est mout profitable et ydoine au berger, tant pour obviuer à la pluye, vens et tempestes des temps, comme pour la garde de son chef » . Et ailleurs : « En yver affiert au bergier qu’il ayt moufles pour garder ses mains de la froidure »

A son équipement d’hiver complet, à sa position devant les autres bergers, à sa barbe grisonnante, on comprend que le berger de droite est  le chef du groupe.


Une microsociété dans l’embrasure

Les trois bergers représentent à la fois les trois âges de la vie  (la jeunesse, l’âge mur, la vieillesse) et les trois motivations qui correspondent à chaque âge : les plaisirs, le travail, le pouvoir.


Joseph

Nativite_Campin_BonneVolonté_JosephCliquer pour agrandir

Après les anges et les bergers, continuons à parcourir la diagonale descendante. Joseph, avec sa robe rouge, son manteau marron et sa cagoule bleue, reprend les trois couleurs des bergers, dans une sorte de continuité visuelle. On pourrait même soutenir qu’il représente une sorte de synthèse des trois pâtres :

  • sa barbe répond à celle du chef ;
  • la bougie dont il protège la flamme de la main droite, est une sorte d' »instrument à lumière », tout comme la cornemuse est un « instrument à vent », clarté ou musique résultant dans les deux cas d’un contrôle du souffle ;
  • enfin, la houlette du troisième berger évoque l’emblème même de Joseph, son bâton.

Sur la diagonale des hommes de bonne volonté, Joseph figure en bonne place.

Nativite_Campin_BonneVolonté_Diagonale


Azel

En bas à droite se trouve Azel, la sage-femme qui a cru la première à la virginité de Marie (dans 4.1 Une cuisante expérience nous reviendrons en détail sur l’anecdote).

 

Des trois anges aux trois bergers, puis à Joseph, puis à Azel, la diagonale descendante établit une continuité entre le registre céleste et le registre terrestre, entre la gloire de dieu et la paix promise aux hommes.

Les bergers ont fait confiance aux anges,  Joseph a fait confance à Marie, Azel a fait confance à Marie  : tout en bas à droite du tableau, le dernier « homme de bonne volonté » est…

… une femme !

5 commentaires to “2 Des Hommes de Bonne Volonté”

  1. Merci pour votre rapide réponse concernant le bateau.
    Revenant au paragraphe « Hommes de bonne volonté », je m’interroge.. et, excusez la transitivité… mais en fait… vous interroge, au sujet de ce bleu, ce rouge et ce vert des tenues des anges de la « milice céleste ». Je ne crois pas trouver d’explication dans vos écrits. A la rigueur bleu et rouge s’entend, blanc aussi, (mais ce n’est pas le cas), mais pourquoi le vert ?
    Signes distinctifs de fonction, de hiérarchie ou autre ?
    Merci pour votre réponse

    • En général j’évite la symbolique des couleurs : même sur des sujets très codifiés, leur choix restait le fait de l’artiste.

      Concernant les anges, on peut remarquer que Daret, en copiant Campin (voir 4.2 Une cuisante expérience), a gardé les anges vert et rouge, et remplacé le bleu par un blanc, tandis que la robe de Marie passait de blanc à bleu. On peut certainement en déduire que Campin se veut plus proche du texte de la vision des Sainte Brigitte (la robe blanche), tandis que Daret produit un rétable luxueux, où la couleur la plus chère (le lapis lazuli) est mise en valeur.

      Il existe néanmoins une codification des couleurs angéliques, pour les séraphins et les chérubins (voir Fouquet : 1 Le diptyque d’Etienne)

  2. Cher Monsieur,
    félicitations, une fois de plus, pour l’ampleur et la qualité de vos recherches. Je continue de conseiller votre site à mes étudiants. Votre travail ne peut que les engager à poursuivre dans la même voie, si possible !
    Cordialement
    Anne-Marie Riss

  3. rien à dire bon blog, super bon!

Leave a Reply