Accueil » Interprétations » = EN APARTE = » - Faire la figue

- Faire la figue

« Faire la figue »  (far la fica) consiste à glisser le pouce entre l’index et le majeur. Ce geste très méditerranéen de mépris et de raillerie remonte à la plus haute antiquité : on le trouve par exemple chez Juvenal :  « Pour lui, de la Fortune insultant la menace, il l’envoyait se pendre et lui faisait la figue. » (quum Fortunæ ipe minaci Mandaret laqueum , mediumque ostenderet unguem ».

 


Durer Etude de main Vienne, Albertina, 1496
Durer Etude de main, 1496, Albertina, Vienne
Le Calvaire Pseudo Jan Wellens de Cock, Leiden, vers 1520, Rijksmuseum, Amsterdam detail figue
Le Calvaire, Pseudo Jan Wellens de Cock, vers 1520, Rijksmuseum, Amsterdam (d’après un dessin de Dürer), détailCliquer pour voir l’ensemble

Le geste a intéressé Dürer  il en a fait une étude à la suite de son premier voyage en Italie, qu’il a ensuite utilisée dans un grand dessin de 1505, le Calvaire, pour un soldat qui se moque du Christ.


Le geste aura un certain succès dans la peinture caravagesque.


Jeune homme aux figues simon vouet cc1615 musee des beaux arts de Caen,

 Jeune homme aux figues
 Simon Vouet cc1615, Musée des Beaux Arts de Caen

Dans ce tableau de Vouet  dont la signification est perdue, un jeune homme efféminé nous montre d’une main le fruit, de l’autre le symbole. Certains érudits y voient  une allusion au caractère sexuellement ambigu de l’arbre (les figuiers mâles sont indiscernables visuellement des figuiers femelles, les deux donnent des fruits et produisent une sève blanche). D’autres voient dans les deux fruits délicatement soulevés et dans le pouce étroitement serré une image plus directe des choses.

Voir l’article d’Agnes Giard, http://sexes.blogs.liberation.fr/agnes_giard/2014/08/que-signifie-faire-la-figue-.html#comments )


Spranger 1600 ca gravure de Sadeler Hercule et Omphale MET detail

Pour un autre exemple de geste de la figue associé clairement à la dévirilisation, voir la gravure  Hercule et Omphale de Spranger (Pendants avec couple pour Rodolphe II).


vouet 1617 diseuse de bonne aventure_detail

Pour un autre exemple de geste de la figue clairement obscène chez Vouet, voir 2 La diseuse et sa mère (Vouet).

Pour une étude du geste dans la peinture caravagesque, voir l’analyse d’Annick Lemoine dans le catalogue de l’exposition « Les bas fonds du Baroque », p 29 et ss, Petit Palais, 2015).

Pour une étude historique et anthropologique, voir l’article de Jean-Marie Lamblard ( http://lamblard.typepad.com/weblog/2014/09/la-main-figue-ou-mano-fica.html)

Pas de commentaire to “- Faire la figue”

Leave a Reply