Accueil » Interprétations » = THEMES = » - Femme fantasme » - Escrimeuse, Béraud » 2 L’Escrimeuse : le coeur sur la poitrine

2 L’Escrimeuse : le coeur sur la poitrine

Ce qui avait tant intrigué les hommes des générations précédentes – la présence des seins sous le plastron et de la vaillance dans le coeur – va trouver une résolution soudaine, par la trouvaille d’un peintre : en posant un gros coeur rouge sur des gros seins blancs, il ramène l’escimeuse dans le registre de l’amoureuse… et les filles ne vont pas s’y tromper…

Article précédent : 1 L’Escrimeuse : premières passes



Les escrimeuses de Jean Béraud

A une date inconnue entre 1890 et 1900, le peintre parisien Jean Béraud a décliné une série de dix tableaux d’Escrimeuses, comme il le faisait pour tous les thèmes dont son pinceau prolifique s’emparait.

Jean Beraud 1890-1895

Escrimeuse, Jean Béraud

Le plus connu est peut être un portrait de la cantatrice Marguerita Sylva, en tout cas c’est ce qu’elle a raconté plus tard à un journal de Chicago lors de la tournée pour l’opérette « Princess Chic » :

« Miss Sylva estime que l’escrime est l’une des plus grandes aides au développement du corps féminin, et. comme la plupart des Françaises, a eu l’enseignement de bons professeurs à Paris. En fait, c’est dans une de ces écoles qu’elle a attiré l’attention de l’artiste Jean Béraud, qui en a fait son modèle pour la célèbre escrimeuse en noir, avec un cœur rouge vif sur le corsage, si familier à. ceux qui suivent les nouveautés dans les magasins d’art » nouveautés. » The Inter Ocean from Chicago, Illinois, December 23, 1900, p 19

L’assertion est plausible : Marguerita Sylva, née à Bruxelles en 1875, y a fait ses études de chant ; et avant de s’installer à Londres en 1896, elle a pu passer brièvement par Paris, vers 1894-95. Mais c’est aussi le moment où paraît l’article de la Revue illustrée, qui a pu attirer l’attention de Béraud.


1900 Marguerita_Sylva_Princess_Chic_Poster
Marguerita Sylva, 1900, affiche pour « Princess Chic ».
Jean Beraud 1895 ca EBéraud, L’escrimeuse

Béraud n’a peut être pas pris pour modèle Marguerita Sylva ; mais il est clair que celle-ci surfe, pour sa promotion auprès du public américain, sur l’image de Béraud comme peintre de charme des Parisiennes.


Jean Beraud 1895 ca Une escrimeuse Walters Art Museum de Baltimore
Walters Art Museum, Baltimore
Jean Beraud 1895 ca C
Collection privée

Sur sofa rouge ou sofa vert, la trouvaille de Béraud est le petit coeur rouge vif sur la poitrine blousante, encore mis en valeur par la rousseur de la chevelure. Si la fille de gauche, avec son gant d’escrime, peut lointainement prétendre illustrer une sportive, celle de droite, avec ses longs gants noirs flattant la lame par les deux bouts, fait partie du club des femmes fatales.


Jean Beraud 1890 D
Jean Beraud 1895 ca F

C’est clairement le côté veuve flamboyante qui fait mouche : manquent la robe noire et le petit coeur, et l’image devient banale.


jean beraud 1895 ca gouache lescrimeuse-au-salon
Gouache
jean beraud 1895 ca pastel La fleurettiste
Pastel
Jean Beraud 1905 ca
Dessin à la plume, 1905

Des escrimeuses meilleur marché sont disponibles, à l’unité…



Jean Beraud 1895 ca apres l'escrime

Après le combat

…ou à la paire, comme dans ce duo nettement moins convaincant que ceux de Koppay. Que ce soit par paresse graphique ou par esprit anti-germanique, Béraud n’est pas intéressé par les duels de petites filles.



Jean Beraud 1890 A2 Arlequine Fin de Siecle Figaro

Arlequine Fin de Siècle
Jean Béraud, avril 1890, le Figaro illustré

Même lorsqu’il s’est frotté en 1890 au thème de la femme qui fouette, c’est sous l’aspect souriant d’une Arlequine plus facétieuse que sévère..


Jean Beraud 1890 A2 La-Pierrette
Jean Beraud 1890 A1 Arlequine The Haggin Museum, Stockton

Elle est fournie en version face ou pile


Danseuse assise Degas , 1880 ca, National Gallery of Victoria, Melbourne,
Danseuse assise, Degas , vers 1880, National Gallery of Victoria, Melbourne
Danseuse assise aux Bas roses, Henri de Toulouse-Lautrec, 1890, Dickinson Gallery,
Danseuse assise aux Bas roses, Henri de Toulouse-Lautrec, 1890, Dickinson Gallery

Poitrine triomphante, crinière libérée, couvertes de noir de pied en cap, narquoises et sûres d’elles, arborant l’emblème de l’amour offert à celui qui sera assez habile, les Escrimeuses de Béraud apparaissent comme l’antitype des danseuses prolétaires et efflanquées de Degas ou de Toulouse-Lautrec.



L’amorçage d’un même

On dit que Florenz Ziegfeld, l’un des producteurs les plus influents de comédies musicales de Broadway tomba sur une des Escrimeuses de Béraud lors de l’Exposition universelle de Paris, en 1900.


1900 affiche Concours_internationaux_d'escrime PAL

Affiche des Concours internationaux d’escrime, par Pal,1900

Sans doute vit-il aussi cette affiche. Toujours est-il que, conscient du potentiel érotique du costume, il en fit faire des copies à Paris.


1902 Blanche Mercredy (Blanche West)
1902 Blanche Mercredy (Blanche West) by James Arthur Etats Unis

1900, Blanche Mercredy (Blanche West), photographies de James Arthur

Une jeune actrice, Blanche West, devient la figure éponyme de la « Fencing girl ».


1901 Oct 15 The little duchess The World Evening NY

The little duchess
15 Oct 1901, The World Evening, New York

A l’automne 1901, Ziegfeld habille ainsi ses danseuses dans un numéro de sa comédie musicale « The little duchess », « un costume sompteux…qui surpasse tout ce qu’on a pu voir jusqu’ici à Broadway ».

On y avait déjà vu des jambes nues, mais l’effet multiplicateur du petit coeur n’est pas pour rien dans cet enthousiasme.


1901 NYTHE ATHLETIC GIRL IN THE SALLE D ‘ ARMES
Munsey’s Magazine, Volume 25, 1901, p 725
1901 FENCING GIRL HamiltonKing Tobacco
1901, Emballage pour Hamilton King Tobacco

En 1901, tous les ingrédient de la formule étaient déjà connus : d’une part des jeunes filles sages à plaston marqué d’une coeur, d’autre part des battantes de charme, en satin écarlate, longs gants noirs et collier de chien

 C’est ce mélange des attributs de la sportive et de la séductrice qui va donner à l’invention de Ziegfeld toute sa force de frappe.


1902 -2-8 The little duchess Lillian Harris Blanche West New York SATURDAY STANDARD
Lillian Harris et Blanche West dans The little duchess », SATURDAY STANDARD, 18 février 1902
1902 Anna Held's girl photo Gilbert et Bacon
Anna Held’s girl, photo Gilbert et Bacon

Début 1902, il confie à sa compagne Anna Held le soin de monter le troupe des Anna Held’s girls, qui propage le costume dans tous les Etats-Unis.



1901 Repos Philadelphie

« Repos », gravure colorée à la main
1901, Philadelphie

Satin noir, soie noire et genoux montrés « à la Béraud » font toute l’audace de l’image, comparée à ce qui était admissible un an plus tôt.


1902 Anna Held's girls A
1902 Anna Held's girls B
1902 ca Anna Held's girls C
1902 ca Anna Held's girls D

Les Anna Held’s girls sont largement diffusées, et suscitent de nombreuses imitations…


1902 ca Anonyme A Fencing Club plaque emaille publicitaire pour le Whisky Pure Rye, The McCart-Christy Co. Cleveland, O. The H.D. Beach Co
vers 1902, plaque emaillée publicitaire pour le Whisky Pure Rye, The McCart-Christy Co. Cleveland, O. The H.D. Beach Co.
1902 ca Anonyme B
Anonyme
1902 Ca Anonyme C
Anonyme
1902 Ca Anonyme D
Anonyme
1903 Anonyme F Fencing girl
Anonyme 1903
1902 ca Anonyme F Montana SHOW-GIRLS-in-Fancy-FENCING-OUTFITS
Anonymes, Montana

1902 ca Anonyme G fencers club

Dans les nombreux clichés anonymes de l’époque, il est difficile de faire la part entre les coquettes qui se déguisent, les professionnelles qui s’exhibent et les authentiques membres de clubs d’escrime.


1902 The fencing girl Valse Bloomington, IL The Ashton Publishing co

1902, The fencing girl, Valse, Bloomington, IL, The Ashton Publishing co

Le même est si connu qu’on peut inverser le noir et le blanc.


1908 Ziegfeld Follies
Ziegfeld Follies, 1908
1916 ca Ziegfeld Girl Grace Jones, AKA The Fencing Girl, by Campbell Studios NYC.
La Ziegfeld Girl Grace Jones, dite « The Fencing Girl, » vers 1916, Campbell Studios NYC

Le costume est recyclé par Ziegfeld en 1908 et une seconde « Fencing Girl » est lancée en 1916.



L’exploitation du même

La formule ne se propage pas en Europe, mais vit sa vie aux Etats Unis pendant un bon demi-siècle.

1903 Alton's fencing girl calendar
PhotoFencing-girlYoung-woman-holding-epee-above-headc1903

Calendrier Alton

En 1903, un calendrier propose « quatre poses gracieuses »...


1903 Yale Women Fencing

Yale women

…mais les vraies sportives de Yale dédaignent le petit coeur.


1904 ca Yes or No Serie 1 The salute
1904 ca Yes or No Serie 2 The engage
1904 ca Yes or No Serie 3 The attack
1904 ca Yes or No Serie 4 Hors de combat

Vers 1904, cartes postales « Yes or No ? »

L’escrimeuse est implacable…



1906 A Touch Postcard
1904, « A touch »

… ou vénale…


To-the-Fencing-Girl-27

To the fencing girl
1904, Toasts for the Times in Pictures and Rhymes, par John William Sargent [10b] .

…enjeu poétique : « Apprendrai-je un jour l’art de la réplique rapide, pour toucher ton coeur ? »


1905 postcard-Fencing-Girl
1907, Phila card
Date inconnue
date inconnue

…dangereuse…


1907 Archie Gunn card On guard
En garde
1907 Archie Gunn card the fencer
L’escrimeuse

1907, dessins d’Archie Gunn

…tirée à quatre épingles…


1905 ca card USA Valentine« To my Valentine » Carte postale 1907 UK London Magazine1907 UK London Magazine (inversée)

…mais elle a quelquefois bon coeur (ou beaucoup d’amoureux, au choix). La carte postale US recopie l’illustration du London Magazine.


1909 Anglais Dover st studio
1909 anglais Dover st studio Lady Pirate A
1909 anglais Lady Pirate B
1909 Anglais Dover st studio Lady Pirate 3

Dans la prude Albion, le même ne prend pas : on a beau rajouter un coeur sur le corsage de cette pirate (la jeune actrice Ethel Oliver), le bicorne ne cadre pas avec le masque.


1910 Chromolithograph cover of Harper's Weekly by Henry L. Parkhurst

Couverture par Henry L. Parkhurst, Harper’s Weekly, 1910

Le grand coeur autour du petit est comme le fleuret en hors champ par rapport au fleuret visible, suggérant que le combat sportif est aussi un combat amoureux.


1910-Sept 1-Life
Couverture par Charles Cole Phillips, Life 1er septembre 1910
1917 calendar illustration by F. Earl Christy
Calendrier par Earl Christy, 1917

Le petit coeur  fait des résurgences épisodiques : lorsque l’escrimeuse est au repos, son  côté sentimental prend le dessus. Dans la couverture de Life, le coeur apparaît à l’insu de la sportive, révélant la midinette qu’elle cache.


1919 Women's Student Sports Association Danemark
1919, Women’s Student Sports Association, Danemark

A l’inverse, cette affiche art déco réveille le côté dangereux de l’escrimeuse, avec son coeur réduit à une tâche minuscule et la lame interminable qu’elle courbe à ses pieds – telle un désir inassouvi.


OCTOBER 1932 COLLIER'S MAGAZINE KARL GODWIN
Couverture de Karl Godwin, Colliers Magazine, octobre 1932

Ici l’image développe la vaillance de mousquetaire que dissimule le coeur rouge.


1933 April 1 Alfred J. Cammarata - Female Fencer, Saturday Evening Post Cover

Illustration de Alfred F. Cammarata
1er Avril 1933, couverture du Saturday Evening Post

Dans cette image en apparence irréprochable, le contraste main nue / main ganté flatte les deux parties de la lame, rigide puis courbée. Ce détail des mains dissymétriques, négligé par leurs prédécesseurs, va désormais devenir le petit secret des graphistes américains.


1937 cosmopolitan Bradshaw Crandell
Couverture de Bradshaw Crandell, Cosmopolitan, 1937

Pour mettre en avant la main droite, le dessinateur a escamoté le sein gauche, et renoncé au petit coeur. Cette blonde platinée, très ambivalente, semble prête à vous blesser de sa main gantée puis à vous caresser de sa main nue.


1941-Aug-Coronet-photo www.westcoastfencingarchive.com
Verna Knopf photographiée par Laszlo Willinger, Août 1941
1943-Nov-Coronet photo www.westcoastfencingarchive.com
Bettina Bolegard photographiée par Paul D’Ome, Novembre 1943

Couvertures de Coronet, photo www.westcoastfencingarchive.com

Avant et après Pearl Harbour, la cover girl glamour qui mime l’escrimeuse, et celle au regard grave qui présente son arme et son coeur au spectateur, sont les témoins inconcients du basculement dans la lutte.


1948 Colleen Townsend actress, author and humanitarian,
1948, L’actrice Colleen Townsend
1942 Vargas
Vargas, 1942

Colleen Townsend invoque subliminalement la pinup de Vargas dans cette pose très sophistiquée. L’opposition verticale jupe noire / corsage blanc est ici retravaillée horizontalement, entre le gant blanc qui tient l’épée et le noir qui laisse à l’adversaire le choix de la cible : ceinture, coeur, lèvres, ou noeuds dans les cheveux.


1949 Miss Rheingold
1949, publicité pour la bière Rheingold

Recyclage, en version mousseuse, de la main gantée et de la main nue. Le coeur a quitté le corsage pour envahir l’arrière-plan, faisant voir combien la virginale Pat Mc Enroy, élue miss Rheingold 1949, n’aime personne comme sa bière.



Article suivant : 3 L’escrimeuse chez les pin-ups

Références :

Pas de commentaire to “2 L’Escrimeuse : le coeur sur la poitrine”

Leave a Reply