Catégories

- Exécutions capitales

Au centre de ce concert de couvre-chefs, trois personnes sont réunies dans la fraternité des têtes nues : le condamné, le prêtre, et le Christ en croix.

Au Salon de 1868, Gérôme se risque à exposer deux oeuvres qui tranchent avec ses productions habituelles : toutes deux représentent une exécution capitale, toutes deux nous montrent le regard rétrospectif des bourreaux sur leurs victimes, toutes deux tirent leur force dramatique de procédés novateurs…

Soixante ans après le drame, Gérôme crut désamorcer la polémique par l’exactitude scrupuleuse des détails, qui illustrent quasi littéralement le récit de l’historien Achille de Vaulabelle

…jusqu’au moment où l’abstention de l’artiste conduit à la sous-détermination du sujet.